Histoire

Chronologie des évènements marquants

1940 : Les Contestataires
18 juin
Par son appel du 18 juin 1940 lancé de Londres
sur les ondes de la BBC, le général de Gaulle
invite les Français à la résistance.
Une plaque apposée sur le mur de la salle de lecture
de la bibliothèque municipale d'Auch rend hommage
aux premiers résistants gersois.

Hommage de la Ville d'Auch
au petit groupe de jeunes Auscitains
et de réfugiés qui, en ces lieux,
le 18 juin 1940, à l'appel du général de Gaulle,
a juré de chasser l'envahisseur nazi.
Tous ont tenu parole au risque d'être arrêtés, déportés, tués pour que revive la France.


                                       Auch, le 18 juin 2008

Fernand Mauroux

Georges Daubèze

Ernest Vila

Jean Bourrec

1941 : L'an II de la Résistance Gersoise

Durant toute l'année
du matériel militaire est caché par le 2ème Dragons
du Colonel Schlesser en vue de la revanche des armes.

26 juillet
des graffiti « V » et croix de Lorraine sont tracés aux abords de la ville d'Auch sur la route du général Laure, inspecteur général de la Légion.

Octobre
le groupe gersois se lie avec un réseau toulousain ayant le contact avec Londres.

25 novembre 
un parachutage prévu, finalement abandonné cause l'arrestation de Georges Daubèze par la police de Vichy (un an de prison).

Fin 1941 le mouvement « Liberté » devient « Combat ».

1942 : L'année charnière

Durant l'année 1942
Le cercle des Résistants s'élargit. Des postes de responsabilité sont attribués, sous la direction d'Ernest Vila.
Un embryon de l'Armée Secrète (A.S.) se forme.

26 avril
Le mot liberté et des croix de Lorraine sont tracés au goudron sur les tribunes du stade de Mathalin à l'occasion d'une manifestation sportive organisée par la Légion Française des Combattants.

18 mai
Des inscriptions « Vive de Gaulle » sont tracées à la craie et au blanc de chaux sur les murs à Auch.

21 juin
Un « Vive de Gaulle à bas Pétain » est inscrit à la craie sur un immeuble de la route de Toulouse, à l'angle de la rue de la gare à Auch.

1er août
A Condom, à l'occasion d'une manifestation du Service d'Ordre Légionnaire, des inscriptions à la peinture portent A bas les traites, Vive de Gaulle avec des croix de Lorraine.

26 août
Sur ordre des autorités de Vichy arrestation massive de Juifs, réfugiés dans le département. Ils sont aussitôt dirigés vers les camps de la mort.

29 août


Soupçonné, Fernand Mauroux
est arrêté sur-le-champ et incarcéré
à la prison d'Auch jusqu'en novembre 1942

La devanture du bureau de l'organisme allemand L.V.F. (Légion des Volontaires Français) est sabotée
par explosif.

3 octobre
Une cartouche de cheddite endommage le kiosque à journaux, place du Maréchal Pétain à Auch.

Début octobre
Le mouvement Combat invite par courrier les magistrats, le commandant de gendarmerie et le commissaire de Police à modérer leur action contre la Résistance.

11 novembre
Les Allemands envahissent la zone libre. Ils s'installent à Auch,  Condom et Nogaro.